Vous êtes sur la page : Accueil > Informations Montagne >> Maux liés à l’altitude

Maux liés à l’altitude




Le Mal Aigu des Montagnes (MAM), l'œdème pulmonaire ((OPHA) et l'œdème cérébral (OCHA) ne sont pas les seuls maux liés à l'altitude. D'autres, plus ou moins bénins, peuvent survenir soit comme symptômes précurseurs de ceux cités ci-dessus, soit comme maux à part entière.

Les maux de tête :

Il est assez courant d'avoir des maux de tête au dessus de 3500m. Ils passent normalement (MAM bénin) avec de l'aspirine ou du paracétamol. S'ils persistent et restent très forts après une prise d'aspirine ou de paracetamol, ils signifient que l'acclimatation n'est pas encore tout à fait achevée et que la montée en altitude est trop rapide. Ils doivent être considérés comme une alerte sérieuse. Associés à d'autres symptômes, ils sont les signes précurseurs d'un MAM plus sévère et son une évolution possible vers un OPHA.

Traitement

Arrêter l'ascension
Le repos (éviter de s'allonger afin de garder la tête plus haute que le corps).
La prise d'aspirine ou de paracétamol
La redescente si persistance de la douleur
Prise de Diamox (en préventif)
Le caisson hyperbare (en cas de doute)
Penser à s'hydrater.
Ne jamais laisser la personne seule. Vérifier régulièrement que ces maux ne soient pas associés à d'autres symptômes caractéristiques d'un OPHA.


Les ballonnements :

Ils provoquent un inconfort et des maux de ventre (gaz). Ils sont dus à la différence de pression entre l'intérieur du corps (intestins,…) et l'extérieur.

Traitement

Ne vous retenez pas.

Autres œdèmes (visage, chevilles, mains) :

C'est une des conséquences de la migration des fluides dans les tissus (voir l'article : Acclimatation à l'altitude 1). Ils peuvent être assez spectaculaires (enflure très marquée d'une partie du corps) et vous signalent une montée trop \ rapide.

Traitement

Repos
Hydratation
Diamox (si persistance)
Caisson hyperbare (si persistance)

Toux

Elle est provoquée par une irritation des bronches due à l'hyperventilation dans un air sec et froid.

Traitement

Protection (masque, foulard) des voies d'accès (bouche, nez) de l'air.
Faire des inhalations

Hémorragie rétinienne

Le sang plus épais provoque des caillots au niveau des capillaires qui irriguent la rétine. La pression artérielle augmentant avec l'altitude cause des ruptures de capillaires à ce niveau. Ces hémorragies provoquent une vision flou ou avec des taches.

Traitement

Aucune prise d'aspirine
Redescendre et repos

Pour plus d'informations sur ces maux : "Petit manuel de médecine de montagne" aux éditions Glénat.