Vous êtes sur la page : Accueil > Informations Montagne >> Météo Népal

Météo Népal




Conditions météo mois par mois (généralités)


Janvier
Les nappes de stratus (brouillard de basses couches) sous les 1500m, annoncent des conditions stables. Ils se localisent principalement dans les basses vallées, près des rivières, lacs et autres zones humides. Ces nuages, à Katmandou, ont parfois du mal à se dissiper. Au dessus de 1500m, les conditions sont généralement bonnes et le soleil très présent. Des perturbations apportent la neige au dessus de 2900m et un peu de pluie sur les collines et les plaines. Les chutes de neige peuvent être importantes au dessus de 3000m. La bise venue des hauteurs himalayennes refroidit l'atmosphère ; le soleil est moins fort. C'est le mois le plus froid. Les trekkings sont possibles jusqu'à 4000 m, aller au dessus nécessite une certaine expérience

Février
Les brouillards matinaux tendent sont moins persistants dans les basses vallées humides. Les jours s'allongent, l'atmosphère se réchauffe et le soleil est plus présent. Les cumulus se développent, cachant par intervalles le soleil, mais ne donnent pas encore des pluies orageuses. Des perturbations, moins nombreuses, provoquent des pluies et de la neige au dessus de 3300 m. En montagne, les chutes de neige peuvent encore être importante et surprendre les trekkeurs. Les températures sont encore assez fraîches le matin et le soir à Katmandou et froides en montagne.

Mars
Le beau temps s'instable et des températures deviennent agréables. La fête de Holi marque ce retour. Même si quelques giboulées peuvent surprendre les montagnards sur les sentiers, le temps est généralement beau et les conditions sont idéales pour aller marcher et grimper. Les basses vallées (Katmandou, Pokhara,…) restent normalement assez sèchent. Les hauts cols peuvent être toutefois encore plus ou moins (suivant les précipitations hivernales) enneigés. L'atmosphère se réchauffe et les jours se rallongent, les activités agricoles reprennent. Les Lalit Gurans ( Rhododendrons ) fleuris ombragent les sentiers au dessus de 1500m. C'est le printemps népalais avec toute sa diversité florale.

Avril
L'instabilité de l'air est plus prononcée. L'atmosphère s'alourdit. Les cumulus se développent sur les reliefs et débordent sur les bassins et plaines. Des gros orages, parfois de grêle, commencent à éclater très violemment en fin d'après midi, toujours annoncés par de forts coups de vent. Ces passages orageux ne sont toutefois pas quotidiens et de belles journées bien dégagées permettent le plus souvent d'arriver au sec dans les lodges.

Mai
L'air devient plus chaud, plus lourd et l'instabilité atmosphérique, déjà présente en avril, s'accentue. Les cumulus se développent dès le matin un peu partout cachant les sommets. Les gros orages viennent plus régulièrement en fin d'après midi toujours accompagnés de vents violents. En trekking, il sera nécessaire de profiter des bonnes conditions matinales si l'on veut voir les sommets et éviter la douche de fin d'après midi. Les sangsues commencent à faire leur apparition dans les zones boisées et herbeuses.

Juin
les conditions atmosphériques rencontrées en mai se poursuivent. Les orages peuvent éclater dès le matin. Ces prémisses annoncent déjà la mousson à venir. L'air devient très lourd et le soleil, entre les nuages, chaud. Les nuages se développent et se vident très rapidement en de grosses ondées qui nettoient tout. La mousson entre normalement vers la mi-juin. Les pluies deviennent plus régulières bien que de belles journées soient toujours possibles. En trekking, il faudra marcher entre les averses avec le poncho ou le parapluie. Avec l'humidité, c'est la période propice pour le repas des sangsues

Juillet & août
Ce sont les mois de mousson par excellence. Les fortes averses sont quasi quotidiennes emportant et nettoyant tout. Les rivières et ruisseaux gonflent dangereusement et les passages a gué problématiques. Seuls les versants nord de l'Himalaya (Dolpo, Mustang) profitent d'excellentes conditions bien que de gros orages peuvent quelquefois y éclater.

Septembre
Les masses d'air commencent à s'assécher, les pluies de mousson se calment et les montagnes se découvrent. Les dernières averses violentes, résidus de la mousson finissante, peuvent encore surprendre le trekkeur mais la tendance est à l'amélioration. La saison automnale des trekkings commence. L'air toujours encore chaud a été nettoyé et les sommets scintillent de milles feux. Le riz est bien vert et sera bientôt prêt à être cueilli.


Octobre
Le temps se met au beau. Les masses d'air sont sèches et l'atmosphère retrouve petit à petit une certaine stabilité. La fête Dasain marque le retour de la bonne saison. Des cumulus restent encore présents surtout sur les reliefs. Les brises de vallée et de pente se renforcent dans l'après midi. Attention toutefois, de fortes pluies et de neige en altitude (queue de mousson) peuvent encore survenir tardivement et surprendre par leur intensité.

Novembre
En novembre, le temps est bien stable. Le soleil moins fort ne favorise plus les échanges thermiques. Les masses d'air froid restent bloquées en fond de vallées en dessous de 1500m (couche d'inversion). Ces masses d'air froid sur des zones plus humides forment des brouillards (stratus) plus ou moins épais qui auront de plus en plus de mal à se dissiper. En montagne, au dessus de 1500m, le ciel est le plus souvent dégagé et la fraîcheur matinale fait place, dans la journée, à des températures assez clémentes. Des cumulus beaucoup moins gros continuent à se développer mais ne donnent plus de pluie.

Décembre
Les conditions rencontrées en novembre se poursuivent et se renforcent. Les phénomènes de basses couches (stratus sous le 1500m) persistent. La bise venue des hauteurs himalayennes se fait sentir quelques jours du mois et rafraîchit l'atmosphère. Même si le ciel reste le plus souvent bleu, quelques perturbations entrent et donnent un peu de pluie et de la neige au dessus de 2800 m.